Comme le laisse entendre cette étude basée sur les réponses recueillies auprès de plus de 2 300 participants de la cybersécurité aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans divers autres pays, les PME font état d’une « augmentation significative » des incidents de cybersécurité pour la troisième année consécutive.Dans le détail, 63 % des organisations ont déclaré avoir perdu des renseignements de nature délicate sur leur entreprise ou sur leurs clients au cours des 12 derniers mois. Ce chiffre est passé à 69 % aux États-Unis, soit une augmentation de 50 % par rapport à il y a quatre ans. Les attaques contre les entreprises au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Europe sont à la hausse.