Sources : Les cyberespions russes s’attaquent aux diplomates européens par stéganographie | 01.net | ESET

Les hackers du renseignement russe sont de nouveau apparus sur les radars des experts en sécurité. Des logiciels d’espionnage du groupe « The Dukes », alias « APT29 », ont en effet été découverts par les chercheurs d’Eset dans une ambassade de l’Union européenne et dans deux ambassades d’Europe de l’est (hors UE). Ce groupe de pirates, que certains experts associent aux agences russes FSB ou SVR, n’avait pas vraiment donné signe de vie depuis début 2017, même si leur ombre planait sur une campagne de phishing détectée aux États-Unis en novembre 2018 (source : FireEye).