Source : Les Hôpitaux de Paris touchés par une cyberattaque en pleine crise de Civid-19 | Yvonne Gangloff | Siecle Digital

En fin de matinée, dimanche, les Hôpitaux de Paris ont été visés par une cyberattaque. Celle-ci serait, pour l’heure, un déni de service (DDos). Il s’agirait d’un moyen pour noyer les serveurs informatiques de l’ensemble des établissements parisiens, en envoyant un important nombre de fausses requêtes afin de les rendre inutilisables.

Concrètement, les hackers ont tenté de paralyser les serveurs des Hôpitaux de Paris, alors même que ces derniers font face à la pandémie du Covid-19 et luttent autant que possible contre la propagation du virus. L’attaque a été faite en pleine pandémie et dans une région où les cas sont d’autant plus nombreux. Si les hôpitaux s’attendent à une nouvelle vague prochainement, 665 patients se trouvent à l’heure actuelle en réanimation, cela sans compter les autres patients hospitalisés.

La bataille va être longue

En pleine pandémie et alors que de nombreuses informations sont stockées sur des serveurs, plusieurs services hospitaliers ont vu leur accès internet coupé. Cela aurait duré environ une heure, la coupure ayant été faite en interne afin de limiter les actions des hackers.

En cette période tendue, les cybercriminels semblent, un peu trop, profiter de la situation. Outre cette attaque, ils surfent également sur le web pour escroquer les internautes. Ils profitent de l’actualité pour faire cliquer les internautes sur de faux rapports, pour les faire télécharger de fausses applications, envoient des mails avec des “solutions miracles” contre le virus. Enfin, le dernier élément que les pirates tourneraient à leur avantage serait la sécurité des réseaux domestiques. Ils seraient bien moins protégés que les réseaux internet des entreprises… À tous les niveaux, la bataille contre le virus et les pirates risque donc d’être longue… voire même très longue.